Héliophane

Tout le matériel d'éclairage technique, industriel, commercial et architectural

Rechercher

Luminaires de climatisation

Les constructions comportant de grands locaux autorisent une meilleure utilisation du terrain à disposition. Les grands locaux sont ceux d'une superficie de plus de 400m2 et, par rapport à celle-ci, ont des panneaux extérieurs et des surfaces de fenêtres réduits. En conséquence, on doit s'éclairer artificiellement même pendant la journée. Dans les bâtiments à plusieurs étages, la chaleur générée dans les locaux par les luminaires, les appareils et les machines, de même que par les occupants ne peut plus être évacuée dans une mesure suffisante par les parois extérieures et les fenêtres. En conséquence, la température ambiante s'accroîtrait à un niveau élevé et insupportable même pour de faibles températures extérieures. La puissance calorifique apportée dans le local est compensée par un système de ventilation avec un rapport d'air frais (air nouveau), réfrigéré lors des périodes les plus chaudes de l'année, et la température ambiante est maintenue suivant la température extérieure entre 20C et 25C.

Dans un bureau paysagé, ce sont les éclairages qui produisent la fraction la plus importante de la chaleur (50-80%). L'air sortant par les luminaires doit être évacué pour pouvoir maintenir la puissance frigorifique nécessaire aussi faible que possible, tant pour des raisons économiques que techniques de ventilation. Avec un débit d'air sortant de par exemple 50m3/h par luminaire fluorescent de 2*58Watts, il est possible, dépendamment de la construction et de la conception de la circulation de l'air, d'évacuer une proportion de 40 à 70% de la puissance raccordée (y compris les appareils auxiliaires) avec l'air sortant, sans ventiler l'espace, ni utiliser de machine frigorifique. Lors du calcul de la consommation d'énergie il faut, entre autre, tenir compte des points suivants : en-dehors de quelques jours extrêmement froids, les grands locaux entièrement climatisés ne nécessitent aucun chauffage, d'où l'importante économie de combustibles comme le mazout, le charbon, etc. ; Pour une même surface au sol sans climatisation, les constructions devraient être édifiées en longueur. Leurs surfaces extérieures seraient plus grandes d'un multiple. La totalité de la dépense d'énergie de chauffage serait supérieure à celle des constructions à grands locaux climatisés dans la plupart des cas ; La consommation d'énergie électrique des grands locaux climatisés au cours des mois d'été est jusqu'à trois fois plus élevée que celle par exemple du mois de janvier, vu la capacité frigorifique nécessaire.

Les exigences imposées aux luminaires de climatisation sur le plan technique du conditionnement d'air sont : l'évacuation de l'air sortant avec une grande proportion de la puissance calorifique produite dans le luminaire, la régulation du débit d'air sortant, absence d'augmentation de poussière due à l'air sortant. Sur le plan technique d'insonorisation : un niveau sonore plus faible dû à l'évacuation de l'air sortant et à la régulation du débit, une construction insonorisante.

Pour satisfaire ces exigences, il est indispensable de réaliser d'importants essais et mesures avec les dispositifs et appareillages de mesure correspondants. Mais les différents systèmes de ventilation exigent également une collaboration entre l'architecte, les ingénieurs chargés des installations et de la climatisation avec le spécialiste en éclairage dès la phase de l'étude.

«|Retour au sommaire de l'encyclopédie